Appel à soutien pour une réouverture festive et revendicative du Cratère d’Alès : mercredi 19 mai à 17h sur le parvis du théâtre

APPEL à soutien signé par l’UL SOLIDAIRES 30 d’ALès

SI vous souhaitez également signer cet appel, c’est par ici : https://framaforms.org/appel-a-soutien-pour-une-reouverture-festive-et-revendicative-au-cratere-dales-1620987818

Voilà maintenant deux mois qu’a débuté un mouvement social historique, qui se traduit par l’occupation de plus de cent lieux culturels, par des manifestations revendicatives, des débats publics et agoras dans tout le pays. Ce mouvement lutte entre autres contre la réforme de l’assurance chômage qui va accroître les inégalités et aggraver la précarité.

La coordination nationale des lieux occupés, réunie les 26 et 27 avril, a voté la poursuite des occupations sans blocage après le 19 mai, date de réouverture prévue des lieux culturels.

Depuis huit semaines, au Cratère, scène nationale d’Alès, l’occupation se déroule en parfaite entente avec la direction, sans aucune dégradation, aucun incident, aucun cluster.

Nous préparons un plan de cohabitation avec la direction du Cratère pour que les festivals «Itinérances», «Cratère Surface» et les galas de fin d’année aient lieu dans les meilleures conditions possibles. Malgré cela, nous apprenons que la sous-préfecture menace la direction du théâtre de ne pas donner les autorisations nécessaires si nous continuons à investir une partie du théâtre et poursuivons nos manifestations auprès du public.

Nous ne souhaitons en aucun cas que ces évènements culturels soient annulés. Au contraire, nous espérons qu’ils auront lieu très bientôt, car nous voulons profiter de cette reprise culturelle pour informer sur nos revendications principales:

Retrait de la réforme de l’assurance chômage

– Indemnités de sécurité sociale pour les congés maternité et maladie,

– Droits sociaux et avenir professionnel pour les jeunes.

– Mise en place d’une année blanche pour tout-e-s les intermittent-e-s de l’emploi.

Si nous faisons appel à vous aujourd’hui c’est parce que plusieurs lieux se font actuellement évacués. Nous répétons que nous sommes favorables à l’ouverture et qu’il nous paraît évident que la reprise des évènements culturels puisse être compatible avec la poursuite de ce mouvement social. Il faut s’en donner les moyens.

Le collectif du Cratère occupé